Sécurité du garage

securiser garage

Le garage peut devenir un lieu dangereux si on ne prend pas un certain nombre de précautions.

La présence de solvants induit de se protéger de tout risque d’incendie en évitant la présence de matières inflammables, en s’équipant d’un détecteur de fumée, d’un extincteur ou d’un bac de sable.

Les émanations de vapeurs toxiques imposent d’aérer régulièrement le garage, ne serait-ce qu’en ouvrant la porte.

Contre les risques d’électrocution, il faut mettre l’électricité aux normes, en reliant l’installation à la terre.

Et on n’y pense que trop peu, mais un éclairage suffisant évite bien des accidents domestiques, comme les blessures lors du bricolage ou de réparations, des chutes sur des objets laissés au sol, etc. Un éclairage couplé à un détecteur de présence évite de se retrouver dans le noir complet, tout comme un interrupteur équipé d’un voyant lumineux.

A ce sujet, le rangement dans un garage est aussi un gage de sécurité : les produits toxiques doivent être rangés en hauteur ou dans une armoire fermée et le sol doit être dégagé pour ne pas risquer de se prendre les pieds dans le tuyau d’arrosage ou de se heurter le tibia sur la brouette.

Enfin, la porte de garage est un accès apprécié des cambrioleurs car elle est très rarement sécurisée. Il est donc préférable de choisir une porte de garage motorisée qui exerce une poussée en cas de tentative de soulèvement, ou de compléter sa porte de garage manuelle d’une barre de blocage, ou d’un équivalent.

Et bien sûr, la porte de service qui fait communiquer le garage et la maison doit être elle-même équipée d’une serrure de sécurité.