devis 100% gratuit et sans engagement

Prix des différents systèmes de VMC.

Comparez des devis d'artisans et
estimez le coût de vos travaux.
Entrez votre code postal OK
Depuis 1982, les exigences de construction ont rejoint les recommandations sanitaires. Tous les bâtiments neufs doivent être dotés d’un système de ventilation, qui permet de renouveler l’air et éliminer l’humidité, néfaste pour la santé comme pour les équipements. Lorsqu’une ventilation naturelle est impossible ou insuffisante, les systèmes de ventilation mécanique contrôlée, ou VMC, constituent un relais indispensable.

Les éléments composant une VMC sont le moteur, dont le ventilateur extrait l’air vicié, un réseau de gaines, pour faire circuler l’air pollué et/ou l’air régénéré, des bouches d’extraction, qui régulent le débit de celle-ci, et des entrées d’air. Voyons maintenant les prix selon les différents types de vmc sachant que l'installation sera toujours plus chère en rénovation que dans le neuf.

Prix de la VMC simple flux.

La plus courante des VMC procède à l’extraction et au rejet de l’air vicié à l’extérieur, l’air frais parvenant des pièces « propres » par les grilles d’aération. Le système le plus simple est évidemment le moins coûteux, même s’il est limité dans ses effets, puisque l’air « neuf » n’est pas filtré ni chauffé. En outre, il entraîne des pertes énergétiques non négligeables. La VMC simple flux peut être autoréglable, au débit constant dont le niveau est fixé lors de la conception du bâtiment, ou hygroréglable, dont le débit d’air varie en fonction du taux d’humidité, un avantage réel puisque la consommation s’adapte aux besoins et évite le gaspillage.

La VMC est à réserver aux petites habitations situées dans un cadre peu pollué. Compter de 850 € TTC pour une VMC autoréglable à 1 400 € pour une hygroréglable, pose comprise. Ces prix sont valables pour des petites surfaces inférieures à 50m2. Pour des surfaces plus grandes, les prix évolueront en proportion.

Prix de la VMC double flux.

Le principe de la VMC double flux étant d’extraire l’air vicié et de le remplacer par de l’air neuf préchauffé, le système nécessite un double réseau de gaines. Il est donc encombrant et coûteux. Les avantages de l’investissement sont néanmoins réels : l’air neuf réintroduit est à la fois filtré et chauffé, au moyen d’un échangeur thermique qui récupère les calories de l’air sortant. Le système, qui ne procure pas de sensation de courant d’air contrairement à la simple flux, permet de réaliser des économies d’énergie. Ce type de VMC peut être équipé d’un échangeur qui, en été, dispense de l’air rafraîchi. Une évacuation d’eau, pour éviter la condensation, est indispensable. Outre son coût, de 4 000 à 7 000 € TTC pose comprise, l’encombrement de l’installation et la nécessité d’un entretien régulier, tous les 3 ans au moins, sont les inconvénients de ce système par ailleurs très performant lorsqu’il est bien conçu.

Prix de la VMC thermodynamique.

Dans le top de la VMC, le système thermodynamique associe échangeur et pompe à chaleur. La température de l’air réintroduit peut être ainsi élevée jusqu’à 35 °. Réversible en été, il permet d’assurer à lui seul, dans certains cas, le chauffage de l’habitation entière. Le prix de départ se situe autour de 6 000€ TTC, pose comprise, et peut grimper jusqu'à 15 000€. Cette vmc ne doit pas être choisie pour sa rentabilité mais plus pour son aspect tout-en-un.

Pour plus d'informations, vous pouvez également consulter des devis vmc réalisés par des professionnels.

 



Powered by Plus Que Pro

En naviguant sur le site, vous acceptez les cookies : OK