devis 100% gratuit et sans engagement

Quel escalier choisir et à quel prix ?

Comparez des devis d'artisans et
estimez le coût de vos travaux.
Entrez votre code postal OK

A la fois élément de décor et installation utilitaire, l’escalier a ses contraintes mais aussi ses variantes. Le plus souvent, c’est l’espace qui déterminera l’escalier réalisable chez vous mais le choix des matériaux offre une gamme s’harmonisant avec toutes les ambiances.

La forme.

Un escalier occupe de 4 à 6 m² de surface au sol. Selon vos disponibilités, le choix sera plus ou moins restreint. On distingue trois formes majeures : le droit, le tournant et l’hélicoïdal.

L’escalier droit, sur le principe d’une échelle reliant un étage à l’autre est celui qui sollicite le plus de place. Hormis ce handicap il est parmi les plus économiques et facile à installer.

L’escalier tournant se loge dans un angle et optimise l’espace. Plusieurs variantes sont permises : avec ou sans palier intermédiaire, demi-tournant (les deux montées sont parallèles avec palier), quart tournant (l’escalier forme un L) ou deux quart tournant (avec deux angles).

L’hélicoïdal a plusieurs particularités : il ne nécessite pas de mur porteur, occupe peu d’espace et peut être posé où l’on veut. Son principal inconvénient, outre le fait qu’il en existe peu de standards et doivent en général être faits sur commande, demeure dans son étroitesse (diamètre moyen d’1,60 m) qui complique la montée de meubles imposants.

Les différents matériaux de l'escalier.

Mis à part le seul point de vue décoratif, chaque matériau présente ses propres avantages.

Le bois, le plus utilisé, convient à presque tous les styles et les essences seront choisies en fonction de leur résistance. Les bois durs seront privilégiés pour les escaliers à circulation intense et les plus tendres, moins coûteux, pour des marches moins sollicitées. L’entretien et un certain vieillissement sont les inconvénients de l’escalier en bois.

Le béton, plus moderne, nécessite une installation plus longue mais offre une garantie de durabilité indéniable.<

Les escaliers métalliques, inox, aluminium ou acier, s’intègrent parfaitement dans les intérieurs contemporains. Légers, solides et d’un entretien aisé, leurs finitions variées offrent un choix très étendu.

Autre matériau design, le verre crée des escaliers lumineux dont l’originalité a un coût élevé. Pour être impeccables, leur entretien est contraignant. Verre sécurit et précautions d’utilisation sont indispensables.

Plus classiques, les escaliers en pierre ou carrelage sont à la fois résistants, faciles à entretenir mais plutôt chers et longs à réaliser. Les surfaces trop lisses sont naturellement à éviter.

Prix des différents types d'escalier.

Qu’il soit standard ou fabriqué sur mesure, le recours à un professionnel, qui permet d’obtenir une TVA réduite sur le matériel et la pose, est fortement recommandé. Un escalier de série sera moins coûteux mais nécessitera presque toujours des adaptations qui augmenteront le prix de main d’œuvre. Fabriqués de façon industrielle, leur choix est plus limité, par exemple sur les essences de bois disponibles (chêne ou sapin le plus souvent). Si vos goûts sont bien précis ou votre intérieur d’une configuration particulière, un escalier sur mesure comblera vos attentes. Pour un escalier sur mesure, comptez des coûts 50% supérieurs par rapport aux escaliers réalisés en série.

C’est dans la gamme des bois que vous trouverez les moins chers, à partir de 400 € HT pour un escalier droit ou tournant et 700 pour un hélicoïdal. Les tarifs peuvent aller jusqu'à 5 000 euros pour les essences plus rares ou les modèles les plus élaborés comprenant notamment des mélanges de matériaux (structure alu ou inox, marche en métal, etc...).

Le coût des escaliers béton, de 1 500 à 4 000 € HT en moyenne, varie peu quelle que soit la forme. C’est ensuite le revêtement éventuel qui fera la différence.

Les matériaux design représentent les dépenses parmi les plus lourdes. Dans la gamme des métalliques, l’acier, à partir de 2000 €, suivi de l’aluminium, démarrant à 3 500 €, sont supplantés dans les prix par l’inox, de 5 000 à plus de 10 000 € HT. Le verre, de par ses contraintes de qualité et de sécurité se situe en moyenne dans les 7 000 € pour un prix de départ.

Les marches en pierre, noble et traditionnelle, font aisément grimper la facture au-delà des 12-15 000 €.

Ces prix incluent le matériel et la pose, qui représente environ 20 % du coût total.

Prix de l'installation d'un escalier.

Pour la pose d'escalier simple, comptez un budget de 250 euros maxi. Pour des escaliers plus complexe et plus lourds, comptez de 250 à 1000 euros en moyenne.

Pour vous faire une idée plus précise des prix, voici des estimations de devis escalier.

 



Powered by Plus Que Pro

En naviguant sur le site, vous acceptez les cookies : OK