Installer des escaliers

Installer des escaliers

L’escalier, qu’il soit situé à l’intérieur ou l’extérieur, constitue une structure capable d’adaptation à divers styles, puisqu’il est disponible en plusieurs matériaux et modèles. En plus de servir à se déplacer d’un étage à l’autre, cet élément confère du charme à un habitat avec une certaine dose d’esthétisme. Voici un guide aménagement et rénovation à propos de l’installation d’escaliers.

Aménager son escalier

La surface disponible conditionne souvent la forme de l’escalier. Le modèle de base (droit classique) requiert entre 2,40 et 2,60 mètres au sol.

Pour accaparer moins d’espace, aménager un escalier quart tournant figure parmi les formes les plus utilisées dans les maisons.

L’escalier hélicoïdal est apprécié pour son esthétisme, mais cela s’avère plus dangereux et moins pratique qu’un escalier droit. Bien souvent, il n’y a de l’espace que pour une seule personne à la fois. Cette forme ne prend que 1,20-1,50 mètre au sol. Pour éviter les accidents domestiques, il est préférable d’opter pour un modèle droit ou tournant.

Pour les pièces peu spacieuses voire exiguës, l’escalier désigné sous le nom « gain de place » constitue une solution intéressante. Cette forme d’escalier, qui n’occupe que 2 mètres au sol, est toutefois considérablement plus raide, et par conséquent, plus dangereuse. Le « gain de place » est fréquemment utilisé dans les petites surfaces, mezzanines et logements en location. Dans les mini maisons, l’escalier est souvent tronqué pour une échelle.

Plusieurs propriétaires en quête d’espace de rangement profitent de l’escalier pour y aménager des espaces de vie supplémentaires ou créer du rangement, comme un petit coin bureau, un placard sous l’escalier, un espace de vestibule, etc.

Quel matériaux pour mes escaliers

Très populaire, le bois est un matériau sûr et standard : il convient idéalement aux escaliers. Ce matériau s’est modernisé en s’associant au métal, pour s’harmoniser au style contemporain.

Le béton, un matériau très durable, se taille une place plus prépondérante dans les intérieurs de particuliers. Associé à d’autres matériaux, comme le verre, il est apprécié pour son esthétique particulière. Ce type d’escalier est deux fois plus dispendieux que le modèle classique, en plus d’être moins pratique.

Quant au métal, le matériau le plus fin et aérien, il offre l’avantage d’être léger. Il peut toutefois s’avérer dangereux. En le mélangeant avec du bois, une touche industrielle et contemporaine est conférée à un intérieur. Conjugué au bois, qui est reconnu pour sa chaleur, la froidure du métal s’équilibre.

Il existe donc un bon nombre de types d’escaliers que vous pouvez choisir pour votre intérieur.

Sécuriser son escalier

Le confort est essentiel dans un espace de vie, et cela s’applique également à l’escalier. La juste taille de cet élément architectural est établie sur la base de calculs. Les dimensions idéales d’un escalier sont de 13-15 marches d’une hauteur de 60-64 centimètres, correspondant à une profondeur de 18-20 centimètres, avec hauteur sous plafond de 2,75-3 mètres.

La rampe constitue un élément indispensable pour la sécurité, mais peut aussi s’improviser en tant qu’accessoire déco. Elle doit être installée à 90 centimètres à partir du nez de marche. Plusieurs matériaux peuvent servir de rampe : bois, métal, câble, avec LED lumineux intégrés. L’éclairage n’est pas qu’esthétique, il procure d’avantage de sécurité pour escalier.

Le revêtement, entre autres un tapis antidérapant, peut jouer un rôle sécuritaire non négligeable. La peinture, mélangée avec du sable, ou un produit antidérapant, ajoute à la sécurité d’escaliers extérieurs. L’hiver, toute trace de neige ou de glace doit être soigneusement retirée d’escaliers extérieurs.

Pour obtenir de l’aide pour installer des escaliers, référez-vous à l’annuaire de notre site.