Comment chauffer une piscine ?

chauffer piscine

Pourquoi limiter le plaisir extrême de posséder une piscine à quelques semaines très ensoleillées ? Pouvoir en profiter le plus longtemps possible ajoute au délice et même si vous habitez dans une région chaude, la déperdition de chaleur, la nuit ou sous l’effet des intempéries, est réelle. De plus, équiper une piscine d’un système de chauffage peut ne pas se révéler trop excessif.

On distingue cinq grands moyens de chauffer, ou préserver, la température d’une piscine.

Les techniques autonomes.

Economique et facile à installer le réchauffeur électrique, qui fonctionne sur le principe d’une résistance chauffante, a l’avantage de pouvoir être posé après la construction de la piscine, quand l’usage vous a démontré l’intérêt et le confort d’une eau chaude. Avec ce système l’eau se réchauffe rapidement et un thermostat permet la stabilité de la température. Toutefois, il est gourmand en électricité et devra être réservé de préférence aux bassins de petites et moyennes dimensions et pour un recours ponctuel.

La chaudière pour piscine, qui résiste à la corrosion et fonctionne uniquement pour cet usage, peut fonctionner, à l’instar des chaudières domestiques, au gaz, fuel ou propane. La température est réglable et l’eau chauffée entre 24 et 48h. Les grandes piscines trouvent dans la chaudière leur allié le plus fiable. Coût et encombrement sont les principaux inconvénients de ce système, par ailleurs très efficace.

Le chauffage domestique comme source.

Le système de chauffage de votre habitation peut être mis à profit pour celui de la piscine.

L’échangeur utilise l’eau de chauffe du générateur domestique (chaudière ou pompe à chaleur). C’est le circuit domestique qui est source de chaleur mais il est bien distinct de celui de l’eau de piscine. L’eau est vite chauffée, l’installation est aisée et la technique très fiable.

Le principe de la pompe à chaleur, qui puise dans les calories présentes dans l’air ou l’eau et les transforme en gaz qui, compressé, devient source calorifère, peut être aussi utilisé pour chauffer une piscine. Si la consommation énergétique est faible et l’installation peu encombrante, la puissance de chauffe est limitée.

Les moyens naturels.

L’énergie solaire apparaît comme une source de chaleur logique pour votre piscine, dont vous profitez au maximum aux beaux jours. L’idéal est de placer les capteurs sur l’abri piscine. Ils sont reliés à la pompe de filtration et chauffent l’eau avec les inconvénients liés au solaire : lenteur de la chauffe et obligation d’ensoleillement puissant, comme avec les avantages : économie et écologie.

Un bon système de chauffage ne saurait être totalement productif sans la préservation de la température atteinte. La couverture thermique évite à la fois l’évaporation et la déperdition de chaleur. Sous forme de bâche à bulles, de volet roulant ou d’abri piscine, sa captation des rayons solaires peut même élever la température de quelques degrés. A réserver aux bassins aux formes standards pour trouver une bâche qui couvre la totalité de la piscine.

Prix des chauffages de piscine.

Performance est souvent synonyme de prix élevé. Ainsi une chaudière pour piscine coûte entre 3000 et 5000 € TTC. Compter autour de 1500 € pour un échangeur et de 700 à 2000 € pour une pompe à chaleur.

Parmi les systèmes économiques, que ce soit à l’achat ou la consommation, un réchauffeur électrique chiffre dans les 500 € en moyenne. Une installation solaire, variable selon la dimension, se situe entre 500 et 3000 €. Enfin une couverture thermique revient à 50-200 € selon la taille.