devis travaux, devis rénovation

Quel matériau choisir pour sa terrasse et à quel prix au mètre carré ?

Comparez des devis d'artisans et
estimez le coût de vos travaux.
Entrez votre code postal OK
Comme il existe une grande variété de possibilités pour les matériaux, il y a quelques critères à étudier et respecter pour arrêter son choix, outre le budget. L’usage de la terrasse est important : coin repas, espace détente, terrasse piscine, le mobilier varie et les petits risques (eau chlorée, taches…) sont à prendre en compte pour créer un ensemble harmonieux et fonctionnel.

Déterminant également, le climat qui, selon les régions, va exposer la terrasse à des pluies fréquentes, du gel, ou au contraire des ensoleillements intenses.

Enfin l’esthétique est primordiale. D’une part il est préférable de respecter l’esprit et l’architecture de la région, et décider si l’on envisage sa terrasse comme une prolongation de la maison, d’où une harmonie de matériau à respecter ou si l’on opte pour un contraste de couleur et de matière qui mettra en valeur l’intérieur et l’extérieur.

Les matières nobles.



Brutes et naturelles, elles ont le charme de l’authenticité, souvent choisies pour le cachet qu’elles ajoutent à la maison.

La pierre : éternelle, donc indémodable, la pierre exprime un caractère régional affirmé. Il est préférable de choisir celle qui s’accorde au climat où l’on vit, puisque son existence traduit une adaptation ancestrale. La gamme est vaste, du granit (60-150€/m²) à la pierre blanche (50-120€/m²), de l’ardoise (30-60€/m²) au marbre (40-140€/m²).

Robustes, les pierres ont pour inconvénient de laisser proliférer les mousses et réclament donc un traitement hydrofuge. La rugosité de certaines (granit) pourra gêner les amateurs de marche pieds nus.

La terre cuite est surtout élue pour ses qualités esthétiques. Chaleureuse par ses couleurs ocre, jaune ou rouge, elle peut prendre la forme de tomettes, de briques ou se en carreaux simples. Résistante, antidérapante mais sensible aux tâches, son utilisation s’assimile plutôt aux habitats méridionaux. Compter de 45 à 60 €/m², selon la qualité de cuisson, garante de solidité.

Grande star des terrasses naturelles : le bois. Il s’harmonise aisément avec un jardin, dégage sérénité et confort. Selon l’aspect voulu, le choix de la terrasse en bois se pose entre lames lisses ou caillebotis. Ensuite, il faut opter pour une essence de bois. Le moins cher, le pin, est aussi le moins durable, et doit être impérativement avoir été traité en autoclave pour éviter les champignons (15-20€/m²). Autre bois européen, l’acacia, évolue à un niveau plus élevé (60-80€/m²). Les bois exotiques sont les favoris pour créer des espaces chics et authentiques.

Imputrescibles, résistants ils gardent longtemps leurs belles propriétés. Précaution à observer toutefois : malgré leur robustesse, les bois exotiques ont tendance à griser et il est préférable d’éviter d’en recouvrir une terrasse trop ombragée. La gamme de prix est assez étendue, de 30 à 100 €/m² selon l’essence : teck, wengé, iroko, bambou…


Les mélanges heureux.



Les innovations ont produit des matériaux bluffant d’imitation qui se rapprochent des matériaux naturels, en y ajoutant une durabilité, un entretien et des applications qui rivalisent aisément, souvent à un coût très concurrentiel.

Le grès cérame, mélange quartz, d’argile et de feldspath est le matériau imitateur par excellence, concurrençant avec succès les revêtements auxquels il parvient à ressembler : pierre, bois, ciment, métal et même cuir ou tissu… Extrêmement résistant, étanche il peut s’avérer glissant et d’un entretien ardu quand il est traité pour être antidérapant. Selon son aspect, le prix varie de 20 à 150 €/m².

Dans la même famille, le carrelage, plus économique (entre 10 et 50 €/m²) a l’avantage de l’entretien mais son côté trop lisse peut créer une ambiance un peu froide.

La vogue du bois a engendré un produit composé, le bois composite, fait d’un mélange de farine de bois et de PVC, particulièrement résistant à l’eau, même chlorée, et indifférent aux rayons UV (20-40€/m²).

La pierre reconstituée, à base de matériaux naturels et de résine, se prête aux imitations de dallages anciens, de marbre ou de schiste est antidérapante et insensible au gel (autour de 40€/m²).

Enfin les dalles en béton gravillonné (15€/m²), solides et antidérapantes, destinées plutôt à des allées, peuvent aussi créer une terrasse rustique, tout comme le béton décoratif participe à des terrasses de tout style.

 

Copyright © Devispro 2008-2013