devis 100% gratuit et sans engagement

Le parquet flottant : la moitié du marché des parquets.

Comparez des devis d'artisans et
estimez le coût de vos travaux.
Entrez votre code postal OK
Le terme de parquet flottant désigne à la fois une pose : sans colle ni clou, par un système de clipsage et d’emboîtement, mais surtout une composition, par rapport au parquet massif. Appelé aussi parquet contrecollé, il occupe environ la moitié du marché du parquet, en raison de ses intérêts qualité/prix/commodité incontestables.

C'est quoi un parquet flottant ?

Le parquet flottant est composé de plusieurs couches : côté sol un parement en résineux, une couche intermédiaire épaisse de bois latté ou aggloméré et, en surface, une couche de bois noble. Les lames sont en général larges d’une vingtaine de centimètres. L’ensemble mesure entre 10 et 15 mm d’épaisseur. Un parquet flottant de qualité a une couche supérieure, dite d’usure, de 6 mm environ. Le choix de son essence fera varier le prix.

On distingue le flottant monolame, où une seule lame est appliquée par support, et le multifrises, où plusieurs lames sont assemblées par support. Les plus courants sont à deux ou trois frises. Les multifrises, dont les lames sont réalisées à partir de chutes de bois, sont les moins chers. Ils peuvent contribuer à un décor riche et fantaisie, alors que le monolame, plus sobre et d’aspect plus noble, agrandit les pièces et s’associe parfaitement aux cadres design.

Au niveau des prix, puisque l’essence de surface fait la différence, on retrouve les écarts habituels entre bois européens et exotiques. Compter, au m² H.T., pour du chêne ou du hêtre, entre 20 et 40 €/m², du teck : 70-90, du wengé : 45-100, du bambou : 50-100 €.

Sa pose facile, qui ne met pas en œuvre de gros moyens, peut être exécutée dans un espace habité, et même par soi même. Le tarif de pose se situe entre 15 et 25 €/m², hors taxes, une TVA de 5,5 % étant applicable pour le recours à un professionnel.

Le parquet flottant est disponible dans toutes les finitions habituelles : brut, vernis, brossé, huilé ou ciré.

Avantages et inconvénients du parquet flottant.

S’il est de plus en plus répandu c’est que le parquet flottant présente de nombreux atouts. Excellent isolant thermique et acoustique, il se montre résistant à l’usage. Son entretien est facile mais son principal avantage est de pouvoir être posé sur un revêtement en place, moquette ou carrelage, solution appréciable pour un locataire tenu à respecter l’existant. Très esthétique, il rivalise assez facilement de ce point de vue avec le parquet massif, d’autant qu’il est beaucoup plus abordable.

En revanche, il existe quelques restrictions à son emploi. Du fait de sa composition de plusieurs couches de bois, il est totalement déconseillé dans les pièces humides, où il risque de se gondoler. La pose en est aisée mais compliquée lorsqu’il s’agit de pièces aux contours compliqués, irréguliers et si le sol est traversé de tuyauterie ou de fils électriques. Enfin son léger « flottement » produit à la marche un bruit qui peut déranger ses usagers.

 



Powered by Plus Que Pro

En naviguant sur le site, vous acceptez les cookies : OK