devis 100% gratuit et sans engagement

Isolation des combles : prix et solutions.

Comparez des devis d'artisans et
estimez le coût de vos travaux.
Entrez votre code postal OK

En raison de leur volume et de leur emplacement, les combles peuvent devenir un gouffre énergétique que seule une isolation efficace vient ralentir. Cette protection, indispensable en cas d’aménagement des combles, est véritablement utile : puisque l’air chaud monte, isoler le toit constitue une démarche prioritaire dans la quête du confort et de l’économie.

L’isolation des combles dépend en partie du volume d’espace à équiper. Plus il est important plus la solution choisie doit être performante. La forme du toit, l’usage des combles, ainsi que l’état de la construction ont aussi leur importance. En effet, en cas de construction neuve, il est plus facile de mettre en œuvre une isolation par l’extérieur, au moment de la pose de la couverture. Elle consiste en général en la pose de panneaux isolants, d’un enduit hydraulique ou d’un mortier sous le matériau de couverture. Le principal avantage est de laisser la charpente apparente et de ne pas réduire le volume exploitable de la sous toiture. Toutefois, l’isolation des combles par l’intérieur est la plus courante.

Usages et matériaux.

L’isolation de combles perdus permet d’utiliser des isolants encombrants et peu esthétiques, qu’il ne sera pas nécessaire de camoufler. Les matériaux privilégiés pour ce cas de figure sont la laine minérale, en panneaux ou rouleaux, et un isolant synthétique (polyester ou polyuréthane). Pour une isolation maximale, le sous-toit et le plancher peuvent être parés de ces matériaux. Dans les combles perdus, éviter les isolants présentés sous forme de flocons qui risquent d’être dispersés par le vent ou ceux qui se tassent rapidement. Inoccupés, la déperdition de matériau et donc de chaleur dans les combles perdus ne sera pas immédiatement remarquée.

Les combles habitables présentent plus de contraintes. L’isolation devra y être particulièrement efficace et les matériaux employés devront être dissimulés.

Le choix de matériaux est plutôt large, entre les synthétiques, les fibres minérales (laine de roche ou de verre) ou les naturels (laine animale, liège, cellulose, chanvre) présentés, en plaques, rouleaux ou vrac. Excepté dans le cas des isolants synthétiques, il faut prévoir un pare-vapeur, sous forme de film plastique, afin de réduire la diffusion de vapeur d’eau. Ces matériaux doivent ensuite être recouverts d’un parement bois ou plaques de plâtre.

L’isolation est souvent pensée en termes de lutte contre le froid. Néanmoins, surtout dans le cas de combles habités, il faut aussi envisager les performances estivales. Ainsi, pour que la fraîcheur soit préservée en été, les isolants légers en rouleaux sont à déconseiller et les laines, minérales ou végétales (bois, chanvre) à privilégier.

Prix de l'isolation des combles.

Le coût augmente en fonction de la sophistication de l’équipement nécessaire : isolant et finitions. L’isolation des combles perdus est naturellement la plus abordable, entre 20 et 40 € TTC le m². Pour les combles habités, de 20 à 50 €/m² pour la seule isolation, à laquelle il faudra ajouter le coût esthétique d’un revêtement en bois ou plâtre. Pour vous faire une idée des prix, voici des estimations de devis isolation combles réalisés par des professionnels.

En cas d’isolation extérieure, la mise en œuvre est beaucoup plus chère, de 100 à 150 €/m². Pour un toit plat ou en pente, c’est le type d’isolation à privilégier, qui assure à la fois protection thermique et drainage de l’humidité.

 



Powered by Plus Que Pro

En naviguant sur le site, vous acceptez les cookies : OK