devis 100% gratuit et sans engagement

Guide chauffage et climatisation.

Comparez des devis d'artisans et
estimez le coût de vos travaux.
Entrez votre code postal OK

Le chauffage représente 60 % de la consommation d'énergie d'un foyer. En construction comme en rénovation, il mérite donc une réflexion toute particulière. D'autant plus que la RT2012, la réglementation thermique en vigueur depuis le 1er Janvier 2013, a fixé le seuil maximum de consommation d'énergie à 50kWh/ep/m2/an, afin que les bâtiments soient autosuffisants en matière d'énergie d'ici 10 ans.

Ainsi, les constructions neuves doivent utiliser au moins une source d'énergie renouvelable (EnR), par exemple pour la production d'eau chaude.

Quel chauffage choisir ?

Dans le choix du chauffage, plusieurs critères entrent en compte :

-la consommation d'énergie : c'est le grand défi de notre époque ; concevoir des systèmes de chauffage qui consomment peu d'énergie (bois, gaz, biomasse, électricité). D'où l'énorme espoir qui réside dans les EnR : le chauffage solaire a  recours à une énergie inépuisable.

-la protection de l'environnement : outre la réduction de la consommation d'énergie, un chauffage "propre" doit aussi limiter les rejets de gaz à effets de serre. C'est le cas de la chaudière gaz à condensation, par rapport à une chaudière gaz classique.

-le confort thermique : la température ressentie dans une pièce ne dépend pas que de la température ambiante réelle. Tout d'abord, elle doit être stable et homogène, comme dans le cas du chauffage au sol, et il est vivement recommandé de compléter son système de chauffage d'un régulateur. Par ailleurs, le phénomène des parois froides doit être combattu par la pose de fenêtres isolantes. L'isolation, en effet, est indissociable du chauffage.

-l'installation : la configuration de l'habitation influe en grande partie sur le choix du chauffage. Est-elle équipée d'un circuit de chauffage central? Est-elle raccordée au réseau électrique ou au réseau de gaz? Est-elle équipée d'une cheminée? Dispose-t-elle d'un local technique? Le toit est-il incliné? En effet, par exemple, la chaudière requiert un circuit de chauffage central, le chauffage solaire thermique exige un toit suffisamment incliné, l'insert bois exige un conduit de cheminée, la citerne de la chaudière fioul doit être installée dans un local dédié, etc. En outre, la facilité d'utilisation et de maintenance est à considérer avant de choisir un système de chauffage.

-le coût : il s'agit de rendre en compte la coût de l'installation, mais aussi le coût annuel d'utilisation. Par exemple, le prix du chauffage électrique est faible lors de l'installation, mais il l'est beaucoup plus à long terme. Voir aussi le coût du chauffage au gaz et de la pompe à chaleur.

-la régulation : elle permet de faire des économies d'énergie assez importantes, en respectant une température préétablie. Notez que baisser la température d'un seul degré entraîne une économie d'énergie de 7%. La régulation permet de fixer une température pièce par pièce, de la baisser en période d'absence, voir de la rafraichir grâce à la climatisation réversible.

-le choix des émetteurs de chaleur : les chaudières sont reliées à un circuit de chauffage central, composé de radiateurs hydrauliques ou électriques, et/ou d'un plancher chauffant. Les radiateurs électriques ont bien évolué et on préfère désormais l'accumulation, l'inertie et le rayonnement à la traditionnelle convection. C'est d'ailleurs pour bénéficier d'une chaleur homogène, douce et continue, qu'on s'intéresse de plus en plus au plancher et au plafond chauffants.

Actuellement, le mode de chauffage le plus astucieux combine plusieurs sources d'énergie, on parle alors de chauffage mixte : par exemple, une chaudière gaz en relais de panneaux solaires thermiques, ou d'un poêle granulés.

Chaque type de chauffage a fait des progrès considérables ces dernières années. Les nouveaux appareils sont économes, performants et respectueux de l'environnement. Dans le domaine des innovations qui vont se généraliser très vite, citons la chaudière gaz à micro-cogénération, la chaudière à condensation, les pompes à chaleur et les radiateurs électriques à inertie.

 



Powered by Plus Que Pro

En naviguant sur le site, vous acceptez les cookies : OK