devis 100% gratuit et sans engagement

Avantages et prix des poêles à bois.

Comparez des devis d'artisans et
estimez le coût de vos travaux.
Entrez votre code postal OK

Economique, écologique et efficace, le poêle à bois investit de plus en plus de foyers et cette tendance a produit une gamme de modèles à la fois performants et esthétiques, qui s’intègrent à toutes les ambiances.

Prix des différents types de poêle à bois.

Il existe plusieurs types de poêles à bois, différenciés par le combustible ou le système de combustion, et le choix dépend de votre habitation et de vos attentes.

La puissance du poêle doit être bien considérée. Sera-t-il source principale de chauffage, système d’appoint ou d’agrément ? Fonctionnera-t-il en continu ou ponctuellement, et pour quel(s) volume(s) ? Un poêle trop puissant tournera au ralenti et s’encrassera. A l’inverse, trop sollicité, il sera surchargé en bois et se détériorera rapidement. La qualité de l’isolation est importante : si celle-ci est défaillante, un poêle à bûche sera préférable, sans convection forcée, c’est-à-dire sans air pulsé.

Les poêles à bois traditionnels ont une performance moyenne mais sont très écologiques. On les trouve dans une gamme de prix de 500 à 4000 euros TTC.

Les poêles de masse, ou accumulation, construits en matériaux réfractaires (brique, pierre ou terre), restituent lentement et durablement la chaleur accumulée lors de la combustion. Une flambée quotidienne peut suffire pour 24 h. Coûteux, de 4 000 à 15 000 € TTC, lourds et inamovibles, ces poêles sont parmi les plus performants. Le choix de modèles étant vaste, il est facile d’en faire un élément de décoration, agréable et réconfortant.

Les poêles à post (ou double) combustion récupèrent l’énergie des gaz dégagés par la première combustion de bois, brûlés à leur tour. Performants, ils nécessitent un entretien limité (moins d’encrassement du fait de la combustion des gaz polluants). Ils peuvent être en acier ou en fonte, recouverts de matériaux réfractaires pour un rendement accru et coûtent de 1000 à 4000 € TTC.

La caractéristique des poêles turbo est de disposer d’une arrivée d’air par le haut et d’une secondaire, à mi-hauteur du foyer, pour forcer le tirage et assurer une double combustion des gaz produits par la combustion initiale de bois. Efficaces, leur principal inconvénient est une consommation de combustible assez importante, alors qu’ils sont légers et moins coûteux à l’achat, entre 500 et 1500 €.

Pour plus d'information sur les prix, voicii des estimations de devis poêle à bois réalisés par des professionnels.

Prix de la pose d'un poêle à bois.

Pour le pose seule d'un poêle bois par un professionnel, comptez de 500 à 1000 euros car outre l'installation même, il faut prévoir également la pose du conduit d'évacuation.

Quel combustible pour le poêle ?

Certes, le bois est reconnu comme un combustible écologique, puisque renouvelable mais il présente quelques contraintes : approvisionnement, stockage, alimentation du poêle… Pour pallier à ces inconvénients propres aux bûches, les poêles à granulés se présentent comme des systèmes plus citadins, économes en espace et en temps de manutention.

Les bûches sont plus économiques, à condition de disposer d’un fournisseur proche et de pouvoir acheter et stocker son bois en période de basse consommation, ce qui permet, de plus, de le sécher davantage.

Moins rustiques, les bûches reconstituées, les plaquettes, composées de déchets de bois, ou les granulés (ou pellets) nécessitent également un lieu de stockage, sous forme de silo. Néanmoins, plus légers et moins volumineux que les bûches, ces combustibles sont plus faciles à transporter et certains poêles sont équipés de systèmes de distribution automatique qui assure une alimentation en continu.

Performances comparées des poêles à bois.

Les poêles de masse, capables de restituer 90 % de la chaleur produite, sont les plus performants, suivis des poêles à combustion (60-80 %) et des poêles turbo (60-70 %). Ces derniers sont néanmoins moins autonomes, entre 5 et 15h, contre 8-20h pour les poêles de masse.

Le coût du combustible (variable selon les régions) s’établit autour d’une moyenne de 3-5,5 cts/kw pour les bûches, et 5-6 cts/kw pour les granulés. On estime qu’une maison de 100 m² nécessite une production entre 6 et 10 kwh par m² utile.

En tant que système de chauffage économique et écologique, l’achat et la pose d’un poêle à bois peuvent vous faire bénéficier d’un crédit d’impôt de 30% depuis septembre 2014, à condition d'être installé par un professionnel certifié RGE, c'est à dire reconnu garant de l'environnement..

 



Powered by Plus Que Pro

En naviguant sur le site, vous acceptez les cookies : OK